Identifiez-vous

Adresse mèl
Mot de passe

S'abonner au Flux RSS

Inscription à la newsletter

Se desinscrire


Eglise en Guadeloupe N°941

LE TEMPS DES VACANCES ET DES JUBILES


Moteur de recherche :

Agenda Diocésain
<< Août 2014 >>
L M M J V S D
        01 02 03
04 05 06 07 08 09 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Tous Les évènements Diocésains


A Noter

Le Denier de l'Eglise 2014

En ce mois de mars 2014, nous lançons notre nouvelle campagne de collecte pour le « Denier », indispensable pour la vie de l’Eglise. L’Eglise est là, présente chaque jour de multiples manières : par les célébrations des messes et des sacrements, par l’attention qu’elle porte à tous, par l’accueil de ceux qui souhaitent être accompagnés sur le chemin de la Foi.

Lire la suite...



Horaire des messes

Choisir la commune

Prier&Célébrer



Ô Mère du Christ

Donne la paix à notre terre Ô Mère de miséricorde, nous confions à ton cœur et à ton amour le peuple entier et l'Église de cette terre. Garde-nous de toute injustice, de toute division, de toute violence et de toute guerre. Garde-nous de la tentation et de l'esclavage du péché et du mal.

Lire la suite...




Dieu m'est témoin



Nouvelle-Calédonie, Destin Commun

Après les affrontements des années 80 et les accords de Matignon, comment la population de Nouvelle-Calédonie construit-elle ce destin commun qui doit leur permettre, quelle que soit l’issue du processus institutionnel, de construire une société multiethnique apaisée. Comment l’Église participe-t-elle à ce processus qui passe par un sujet qui lui est cher : le pardon ? « Dieu m’est témoin » enquête dans sa dernière émission avant l'été.

Lire la suite...





Actualités

A quand un nouvel évêque pour le diocèse de Guadeloupe?

Excellence, depuis la mi-mai 2008 la démission de Monseigneur Ernest CABO a été acceptée par sa Sainteté le Pape Benoît XVI. Plus de huit mois après le siège du diocèse de Basse-Terre et Pointe-à-Pitre n’est toujours pas pourvu. Des rumeurs faisant état de difficultés commencent à agiter la communauté diocésaine, et elles parcourent même le presbyterium. Que pouvez-vous, Excellence, nous dire sur ce sujet ?

La procédure de nomination d’un évêque pour le diocèse de Guadeloupe a commencée à la mi-mai 2008, dés l’acceptation par le Saint-Père de la lettre de démission présentée par Monseigneur CABO. Celui-ci a présenté sa démission en décembre 2007. Le Saint-Père a décidé de le laisser en poste jusqu’à la visite ad limina au mois de mars 2009. Malheureusement Mgr CABO a été malade et n’a pu se rendre à Rome.
Depuis, et selon la procédure établie, en ma qualité de représentant du Saint-Père j’ai interrogé l’évêque lui-même et les autres évêques de la Province Ecclésiastique, pour savoir s’ils avaient des candidats à présenter. Toujours selon la procédure normale, j’ai procédé ensuite à une interrogation de tout le clergé du diocèse de Guadeloupe. De cette consultation, ne s’est pas dégagé le nom de trois candidats éligibles. En effet, je me dois de présenter au Saint-Père trois noms de candidats éligibles. J’ai donc procédé à une seconde interrogation du clergé. Avant les grandes vacances, j’ai pu présenter au Saint-Père trois candidats pour la succession du siège de Basse-Terre. Une commission de Cardinaux a étudié les dossiers et a présenté ses recommandations au Saint-Père. En ce moment, nous sommes toujours en attente de « l’élection » et de la nomination d’un de ces trois candidats.
La phase suivante c’est l’acceptation par « l’élu » du choix du Saint-Père.
Tout ceci fait l’objet d’une « procédure privée » pour éviter les qui pro quo qui pourraient mettre à mal la dignité des personnes éligibles. En effet, l’élu doit conserver sa liberté d’accepter ou non cette charge. C’est pour cela que l’Eglise demande aux fidèles de prier pour que l’élu accepte la désignation du Saint-Père. Car si l’élu refuse, il faut reprendre toute la procédure.


Mgr.Thomas GULLICKSON s’entretient avec le Père Albert CHALDER.


Cette procédure n’est-elle pas anormalement longue ?

Le droit canon prévoit une période de 6 mois dés l’acceptation par le Saint-Père de la démission, pour nommer le nouvel évêque. Mais l’expérience de 25 ans depuis la publication du droit canon, montre que cette période est trop courte.
Et je puis dire aussi compte tenu de mon expérience que le déroulement de la procédure pour la Guadeloupe est tout à fait normal ;
L’Eglise en Guadeloupe est « fortunée ». Prenons l’exemple de Barbade. Le Saint-Père a accepté la démission de l’évêque depuis le mois de mai 2005. Le nouvel évêque n’est toujours pas nommé. On peut citer aussi le cas du diocèse de Saint-Vincent dont le siège épiscopal est vacant depuis le mois d’octobre 2007, où encore le diocèse d’Antigua qui est vacant depuis le mois de décembre 2007.
Alors nous sommes tout à fait dans les temps. Je sais bien que la Guadeloupe est le plus grand diocèse de la région (parmi les 18 diocèses qui dépendent de la nonciature de Trinidad), et nous y portons toute l’attention nécessaire.
Un peu de patience… et beaucoup de prières…


(Propos recueillis par Jean-Pierre ADELAIDE pour le Site Internet du diocèse de Guadeloupe)









Dernières informations Actualités:
- Fin de la réunion des évêques de la Province Ecclésiastique des Antilles-Gu...
- Benoît XVI : « La famille, communauté de disciples et missionnaires du Chri...
- Semaine de prière pour l'unité des chrétiens 2009...
- La retraite pastorale des prêtres du diocèse de Guadeloupe s’est achevée ce...
- Le Grand Séminaire Régional Antilles-Guyane a ouvert ses portes.....
- Messages de paix pour la Terre Sainte...
- Combattre la pauvreté, construire la paix...
- Mgr Cattenoz met en garde contre la voyance et l'occultisme...

Retour vers : Actualités

 
Liens externes

 
Blog de Mgr RIOCREUX
 
Dieu m'est témoin
 
Diocèse de Guyane
 
Diocèse de Martinique
 
Eglise Catholique en France
 
HOZANA

Mentions légales