Billet du dimanche 2

Dimanche 12 février : 6e dimanche ordinaire


Un bel enseignement pour la route !
Les paroles prononcées par Jésus que nous Rapporte Matthieu sont renversantes, et pourtant d’actualité. Elles nous sont très nécessaires, même si pour beaucoup d’entre nous, c’est une conversion permanente. Jésus nous dit être venu pour nous traduire la « loi de Moïse et des Prophètes » Il n’est pas venu pour « Abolir, mais pour accomplir ».  Jésus nous enseigne l’humilité, ne pas se sentir plus grand que les autres, ne pas croire que c’est  s’abaisser que de s’excuser auprès du frère ou de la sœur  avec qui on a un différent.
Jésus nous instruit à la paix. Il nous donne des points de repères pour que nous puissions construire notre vie dans le respect. Ne pas commettre de meurtre, ne pas commettre d’adultère, ne pas avoir de vue malhonnête sur aucune femme.
Mieux encore, Jésus nous rappelle notre engagement vis-à-vis de la femme qui nous aide à grandir, à être des hommes responsables dans la cité : avons-nous vraiment le droit pour un oui ou pour un non de maltraiter, de répudier, de rompre notre engagement matrimonial ? Jésus nous fait réfléchir sur les vraies racines de l’amour que nous disons partager avec la femme que Dieu nous a fait rencontrer.
 Jésus nous rappelle que nous ne sommes jamais seuls, surtout dans les difficultés, Dieu est toujours présent en nous, il nous redit encore que nous appartenons à Dieu, que nous ne sommes pas propriétaire de notre corps « tu ne peux pas rendre un seul de tes cheveux ». Nous devons être des baptisés missionnaires de l’amour de Dieu avec rigueur et droiture.
Cet Évangile met à nu notre pauvreté. Jésus nous donne des semences, à nous de les mettre en valeur, car ces semences sont issues de la Parole de Dieu. C’est aussi là une action de Jésus venu accomplir la loi. Nous pouvons comprendre que si nous sommes investis de nouvelles responsabilités dans notre travail ou dans la Communauté, nous ne sommes pas tenus de détruire l’existant pour y mettre notre marque, mais d’apporter avec intelligence des améliorations là où cela est nécessaire.
Certainement cet Évangile nous donne à avoir un autre regard sur la Société, et nous aide à ne pas être des « chrétiens garés, ni parqués » (Pape François).
Diacre Georges BERVIN


Questions liturgiques