Actualités - Dans le diocèse

En confinement solidairement

 
« C’est Radio Massabielle qui nous relie, il faut bien le dire, car sans elle on s’ennuierait beaucoup… notre radio donne du sens à notre confinement qui commence à nous sembler bien long ! messe et chapelet tous les jours ! Merci ! on est en communion. »
Alberta G.
Grand-mère
Lasserre - Morne-à-l’Eau
 
 
« Dans les EHPAD on prend soin de nous, mais quand même on s’ennuie puisque nos enfants ne doivent plus venir nous visiter. Ni nos amis. Et vivre Pâques dans ces conditions c’est bien triste. J’ai pensé mettre un tableau des petits mots ou dessins qu’on m’envoie et qu’on me fait passer. C’est mon « mur de relation » comme dit père Gabriel Ringlet dans un message youtude sur mon portable. Bonne idée ! ça occupe ma journée à tout regarder et déchiffrer. Merci à ceux qui viennent nous déposer des mots ainsi. Merci la poste aussi ! »
Richard P.
Ehpad nord Gde Terre
 
 
« Le problème c’est qu’on n’a pas le droit de se rencontrer. Du coup mes petits enfants ne viennent plus me voir. Et on se fait des salutations furtives entre voisins. La peur d’être contaminé gagne tout le monde. Mais je ne veux pas sombrer dans la morosité. Les gens sont devant leur portable ou leur télé toute la journée. Mais quand on voit mal, c’est un problème. La radio oui, mais à force c’est trop de sons toute la journée. Isolée dans ma maison dans les grands fonds, je médite pour tenir. Je n’ai même pas pu aller à l’enterrement d’un parent ! »
Juliana
Saint-Protais
 
 
« Comment je vis le confinement avec mes enfants ? Notre équipe TKL est un vrai réconfort. On a lu chacune chez nous le cheminement de carême et on a pu échanger par téléphone à partir du livret. On se donne une heure par semaine où on sait qu’on fait tous la même chose au même moment, et on lit Bible en nous, et on se donne des idées et des intentions de prière en lien avec Nouvel TKL. J’associe mes enfants à ces moments favorables où on prie et où on échange par tel ou whatsapp. »
Arlette V.
Plessis - Baillif
 
 
 
«Vous avez dit confinement ! moi je pense surtout aux soignants et à tous ceux qui se donnent du mal pour qu’on tienne le coup et qu’on vive ce mauvais passage en pensant aux autres. La pastorale des hommes permet de vivre la solidarité autrement ! »
Alex D.
Gourbeyre 
 
« Investigation. Le confinement permet de regarder de bonnes émissions à la TV. Comme cette « investigation » sur le problème de notre société en Guadeloupe : la chasse que nos policiers font de tous les trafiquants de drogue (ils ont brûlé pour 135 millions d’euros de drogue prise chez nous récemment, vous vous rendez compte !) ; courage de nos policiers et gendarmes qui font aussi la course après tous les petits dealeurs qui sévissent dans nos quartiers. A pleurer. Que faisons-nous pour notre jeunesse ? Notre Gwadloup est belle mais son peuple souffre, et son économie est bien mal en point ! J’ai ma petite entreprise du bâtiment et je ne sais pas comment je vais payer mes ouvriers puisqu’on ne peut plus aller travailler comme on veut ! »
Joseph C.
Abymes
 
« Enseignant guadeloupéen à la retraite en métropole, j’aime recevoir Eglise en Guadeloupe et regarder le site du diocèse. Merci à Mgr Riocreux pour ce beau témoignage sur Jean-Paul II. Merci pour les catéchèses accessibles de Mgr Macaire. Je lis aussi beaucoup, et je vous conseille les quatre livres suivants : « Aux racines de la liberté » de Timothy Radcliffe ed. du Cerf. ; « Koudeta » de Mireille Nicolas ed. l’Harmattan ; « les dix commandements du bon sens éducatif » de Didier Pleux ed. Odile Jacob ;  et celui que je suis en train de dévorer : « Chibly Langlois, Cardinal haïtien pour l’Eglise » de Mgr Aris ed. du Morne St Benoît. Bonne route vers Pâques et gardons le moral et … la foi ! »
Philippe-Maxime C.
Maisons-Alfort
 
 
 
« Je suis catéchiste et je partage par whattsape  avec tous les enfants que j’accompagne et qui se préparent à la première communion, ce beau poème retrouvé à l’occasion de rangement dans ma maison. Ils l’apprennent et pourront le mimer ensemble dès que le confinement sera levé :

Pâques avec les enfants !
Si Pâques est là, c’est pour de bon
C’est pour la paix et le pardon
Joie dans les yeux et dans les cœurs
Pour nos familles le vrai bonheur !
 
On a tous faim de quelque chose
Mais ce n’est pas la vie en rose
Dieu nous apporte en héritage
La vie réelle comme un partage !
 
L’espoir se vit dans la durée
Par-delà les difficultés
Les yeux levés à l’horizon
Les mains tendues pour tous les dons !
 
A l’unisson mettons nos voix
D’un même cœur ayons la foi
Car Dieu nous apporte sa joie
Nous devons vivre les vrais choix !
 
C’est à la croisée des chemins
Où l’aurore se change en matin
Venons de tous les coins du monde
Pour la paix partout à la ronde !
 
Sœur Emmanuelle Victor
(Fraternité de l’Incarnation)
 

Bonne fête de Pâques à tous les auditeurs de Radio Massabielle et tous les chrétiens de la Caraïbe ! »
Mme Véronique S. (Petit-Canal)
 
« On aime les blagues. Ça fait passer le temps aussi. « Mon mari Philibert m’a acheté une carte du monde, et m’a donné une fléchette et il m’a dit : « Lance la fléchette sur la carte, et où elle tombe je t’emmène là après la pandémie ! » On va passer deux semaines derrière le frigo ! »
Lucienne et Serge 
Retraités à Prise d’Eau
 
 
 
« Malgré le confinement soyons des Simon de Cyrène les uns pour les autres… en cette semaine sainte !

 

Fusain que j’ai réalisé à partir d’une toile représentant l’abbé Stock aidant Jésus à porter sa croix ! 
Union de prière ! »
Gisèle V. (Enseignante à la retraite Pointe-à-Pitre)
 
 
 
« Pour le vrai carême mortifié que nous vivons, Radio Massabielle et le site nous permettent de garder confiance. Merci. Notre fille est infirmière au CHBT et notre fils est en métropole avec sa femme et son fils et par le télétravail il continue son activité. C’est dur pour nous, mais nous gardons la foi. »
Roberte et Daniel
Terre-de-Bas
 
 
 
« Nous pensons au père Daniel Romulus qui en Haïti fait tout ce qu’il peut pour aider les gens. Le pays déjà bien éprouvé ne mériterait pas d’être davantage meurtri par ce terrible coronavirus. Nous prions pour lui et tous nos frères et sœurs haïtiens ! »
Eliane D.
St Michel du Raizet
 
 
« Seigneur à qui irions-nous, tu as les paroles de la vie éternelle ! » Je répète cette phrase sans arrêt car je m’ennuie beaucoup dans ma maison et je n’ai plus personne qui vient me voir pour qu’on fasse ensemble les mots croisés du père Chéry dans Eglise en Guadeloupe ! Cette prière des apôtres de Jésus me donne le réconfort ! »
Adèle
Grosse-Montagne
 
 
 
« Merci à Mgr Riocreux pour la communion spirituelle dont il parle tant. Je connaissais le baptême de désir comme je l’avais appris au catéchisme dans le temps avec le père Déat, et qui permettait aux martyrs de mourir en odeur de sainteté. J’ignorais l’eucharistie de désir comme l’Eglise en parle maintenant. C’est réconfortant même si le manque est difficile à vivre dans le concret de notre aujourd’hui. Mais ça permet aux gens qui meurent actuellement et qui sont isolés de garder l’espérance. C’est bien ! merci à l’Eglise ! Car je suis vieille et je ne voudrais pas mourir maintenant.»
Madeleine T.
Pointe-Noire 

« Même en confinement, nous voulons « œuvrer collectivement » ! Ce confinement arrive pour nous après le drame vécu par notre ancien curé pour lequel on n’a pas cessé de prier dans le secret de nos cœurs. Quelle épreuve pour lui ! Quel questionnement pour nous paroissiens ! Mais il est courageux et il va se remettre debout, et Dieu dans sa grande bonté va continuer de l’aider à porter la Miséricorde autour de lui. Pour nous en confinement depuis, heureusement les TKL ont continué à donner le réconfort autour d’elles (certains à tort voulaient les supprimer, mais elles sont en train de se relever) et grâce au parcours du cheminement de carême proposé on a pu réfléchir, et continuer de prier  chacun chez nous mais en communion spirituelle ! En confinement Oui, mais collectivement grâce aux TKL ! »
Suzanne L. et Georges N.
La Plaine – (Trois-Rivières)