Billet du dimanche 5

Dimanche 29 Janvier : 4è Dimanche du Temps Ordinaire

Bien-aimés sœurs et frères en Jésus-Christ notre Sauveur
  
Quelle intensité dans les textes proposés à notre méditation en ce 4è Dimanche du Temps ordinaire ! Quel beau rappel de la priorité des priorités pour nous, disciples du Christ Jésus : Vivre la réalité des béatitudes !
Comme le dit le prophète Sophonie, nous devons rechercher inlassablement l’habit de l’humilité pour bien mettre nos pas dans ceux du Christ Jésus : «Cherchez le Seigneur, vous tous, les humbles du pays, qui accomplissez la loi. Cherchez la justice, cherchez l’humilité….. »
De même l’Apôtre Paul, dans la deuxième lecture, vient consolider la communauté de Corinthe, en lui rappelant le choix de Dieu : « Ce qu’il y a  de fou dans le monde, voilà ce que Dieu a choisi, pour couvrir de confusion les sages ; ce qu’il y a de faible dans le monde, voilà ce que Dieu a choisi, pour couvrir de confusion ce qui est fort ; ce qui est d’origine modeste, méprisé du monde, ce qui n’est pas, voilà ce que Dieu a choisi, pour réduire à rien ce qui est…. »
Nous voyons comment le choix de Dieu ne rejoint pas notre façon de concevoir notre existence, surtout quand on joue des coudes pour occuper les meilleures places, ou encore tout utiliser comme moyens pour être vu ou flatté. Dieu est blotti dans le cœur de l’homme humble, de la femme modeste, du jeune discret, de l’enfant à la recherche d’un abri chaleureux et sincère de simplicité.
En cela nous retrouvons le sublime discours de Jésus sur la montagne, où il propose une charte de bonne vie avec Lui, un vrai programme de bonheur, dans la vérité de l’amour : Heureux les pauvres de cœur, ceux qui pleurent, les doux, les assoiffés de justice, les miséricordieux, les cœurs purs, les artisans de paix, le persécutés pour la justice…. Heureux, car le Royaume des cieux leur appartient.
Avec ce programme, nous arrivons à nous mettre à l’écoute de l’autre, à l’accueillir, à partager avec Lui, à recevoir aussi de lui une vérité d’amitié et de fraternité. Alors notre cœur peut bondir de joie, puisque le Christ nous l’annonce. Plus nous deviendrons « Béatitudes », plus nous pourrons nous réjouir : « Réjouissez-vous, soyez dans l‘allégresse, car votre récompense sera grande dans les cieux. »……
Puisse ce trésor envahir notre cœur, pour demeurer dans la mission confiée, et ainsi rayonner l’Amour du Christ Jésus dans tous nos faits et gestes auprès de notre prochain.
 
P. Serge CYRILLE


Questions liturgiques