Billet du dimanche 2

Notre baptême éclaire notre vie.

 « Toi, tu es mon Fils bien aimé, en toi, je trouve ma joie ».

Le baptême de notre Seigneur est comme la clé qui ouvre la route de l’évangélisation. Notre baptême nous  éclaire sur le chemin à prendre pour cheminer vers  le Père.

Le Père envoie son Fils solennellement en mission, par une reconnaissance divine : « Toi tu es mon Fils bien aimé ». La signature est officielle, publique. Le Père comme tous les pères, trouve sa joie dans le Fils. De même, le Fils trouve sa force dans le Père. Toute son évangélisation prend racine dans les orientations données par le Père. Il est « le Verbe fait chair ». Ce Verbe nous porte dans la joie que nous partageons en Église.

Cette joie prend naissance à notre baptême. Notre sœur « Seuline » resplendissait en ce soir de la nuit de Pâques. Elle a reçu le sacrement de baptême. Un rayonnement que nous partagions avec elle. Sa joie fut encore plus grande le jour de sa confirmation, reçue par Monseigneur Jean-Yves. Cette joie elle la partage en accompagnant les Recommençants. Elle donne avec joie ce qu’elle a reçu. Elle n’a pas peur des réactions négatives et agressives des gens qui refusent de reconnaître que Dieu est aussi leur Père.

La manifestation du Père lors du baptême de son Fils, nous laisse un message vivant.    
Tout papa doit en tout temps être présent dans les étapes de la vie de son enfant. 
Que tout enfant doit être reconnu par son père. « Tu es mon Fils…. »

Chaque baptisé a le devoir de se vivre en Église.

En cette année 2019, ayons le courage de notre foi.
 

 Diacre Georges BERVIN



Questions liturgiques

Origine de l'Avent et qu'est ce qu'une "année liturgique"?

Le mot "Advent" qui dérive du latin adventus, signifie "venue, avènement". Le temps de l’Avent n’est pas une période d’attente et d’expectative, mais plutôt comme le temps même de la venue et de la manifestation du Seigneur, avec une insistance sur le caractère glorieux de cette "épiphanie". Lire la suite...